philippe oddou

Philippe Oddou, co-fondateur de Sport dans la ville.

Depuis plus de 15 ans, Philippe Oddou dirige l’association « Sport dans la ville », la principale association d’insertion par le sport en France. Retour sur le parcours de son fondateur.

 

Au début, le commerce

Philippe Oddou est né en 1972 à Paris d’un père dirigeant d’entreprise et d’une mère directrice d’école. Après l’obtention de son bac, il intègre une classe préparatoire HEC puis une école supérieure de commerce. Il travaille quatre ans en entreprise d’abord chez L’Oréal puis au sein de BNP Paribas à Lyon.

Le « déclic » vers l’entrepreneuriat social

Déjà durant ses études, Philippe Oddou se questionnait sur son intérêt pour le business puis il a participé à l’ouverture d’un centre de l’association de Yannick Noah  « Fête le mur », en région lyonnaise. Cette expérience a permis à Philippe Oddou de découvrir les quartiers sensibles autrement qu’à travers le prisme des médias. Durant une année, il coache des jeunes issus de milieux défavorisés et rencontre des parents qui n’ont qu’une seule envie : s’en sortir.

Bouleversé par cette expérience, Philippe Oddou change de cap et décide de s’investir dans un projet de même nature que « Fête le mur ». Son ambition est alors d’apporter un certain nombre de repères éducatifs aux jeunes en difficulté par le biais du sport.

Très vite, Philippe Oddou comprend que la clé de l’intégration de ces jeunes est l’emploi. Bien sûr les valeurs et les repères éducatifs sont indispensables mais quid de « l’après », de l’accompagnement vers la formation et le monde du travail ? Ainsi est née, en 1998, avec Nicolas Eschermann, l’idée de créer « Sport dans la ville » avec tout un ensemble de programmes d’insertion professionnelle.

« Sport dans la ville », une association sportive comme outil d’insertion sociale

La pédagogie de « Sport dans la ville » repose sur une trois « étapes » fondamentales :

1) Aller vers les jeunes là où ils sont
2) Les sortir de leur « ghetto »
3) Développer un savoir-être

Pour rencontrer les jeunes, Philippe Oddou a eu l’idée de solliciter les maires de différentes villes pour construire des infrastructures sportives au cœur des quartiers sensibles. Une façon très concrète de recréer des lieux de vie dans les quartiers et de réinstaurer une certaine forme de dialogue social. Les jeunes peuvent ainsi facilement rejoindre l’association, faire du sport pour se structurer et développer leur savoir être.

Pour que chaque jeune trouve le chemin de l’emploi et donc de l’intégration, l’association a développé plusieurs programmes d’insertion professionnelle comme « Job dans la ville » accessibles aux jeunes dès l’âge de 15 ans, « L dans la ville » qui se concentre surtout sur l’insertion professionnelle des jeunes filles ou bien encore « Entrepreneurs dans la ville » qui est proposé aux jeunes désireux de créer leur propre entreprise.

Aujourd’hui, 4000 jeunes sont inscrits dans les 26 centres sportifs de l’association. Une grande satisfaction pour Philippe Oddou qui poursuit sa réflexion et ses actions en faveur d’un monde plus juste.